Parc Raspail, Bruxelles

Localisation : Commune d'Uccle
Année : 2006 / 2011
Création d'un nouveau parc public avec CoopArch & Aliwen.

Sélectionnée sur concours par la commune d'Uccle, notre équipe est composée de trois bureaux avec Aliwen ; ingénieurs spécialistes de la biologie du patrimoine végétal et Cooparch architectes et urbanistes qui ont réalisé les recherches historiques et rédigé l'état des lieux historique et paysager de cette propriété.
Au sein de landscape design partnership, Dominique Guerrier Dubarle, ingénieure agronome et master en restauration de jardins historiques à Versailles a œuvré à la définition du programme et co-dirigé le projet.
Il s'agit d'un jardin de taille modeste, reliquat d'un jardin vraisemblablement conçu vers 1850 dont il reste quelques éléments d'une rare qualité et de beaux arbres majestueux.
La commune d'Uccle lui donna le nom de "Parc Raspail" en mémoire du chimiste français François-Vincent Raspail, député français et personnage politique important de l'ancien régime qui instaura le suffrage universel (masculin) du Président de la république française. Raspail fut exilé à Bruxelles à cette époque, en même temps que Victor Hugo, et résida à cet endroit. Il donna son nom au Boulevard Raspail à Paris et est le grand-oncle de l'écrivain renommé d'aujourd'hui : Jean Raspail.

Le parc est formé de trois parties distinctes : les terrasses, le Jardin de Raspail et les chambres de verdure.

Les terrasses. C'est le jardin abrité de murs qui offre à la fois des espaces de tranquillité où l'on peut lire et se reposer et une plaine de jeux pour les 8-12 ans.

Du belvédère à la nouvelle entrée sur le haut de la rue Gambier, on franchit les 4 m de dénivelée par un chemin en lacets confortable donnant successivement accès aux terrasses. Des aires calmes ou des jeux pour grands enfants sont répartis sur ces espaces engazonnés et fleuris. Ce lieu retrouvé et bien ensoleillé sera replanté de nouvelles essences d'arbres à belles floraisons. Des végétaux rappelant des climats plus chauds par leurs textures et leurs couleurs donnent une ambiance plus "méditerranéenne" à ces terrasses. Les murs de soutènement revêtus de crépis colorés s'intègrent à l'atmosphère de ce nouveau jardin.

Le Jardin de Raspail. C'est le lieu protégé où l'on retrouve l'atmosphère d'un jardin ancien.

Cette partie est mise en valeur pour y suggérer l'ancien jardin de la maison où Raspail résida plusieurs années. Plusieurs éléments existants encore témoignent d'une attention particulière à l'art des jardins :  plan d'eau, grotte, belvédère, allée, choix des arbres, mise en valeur du relief... Le projet consiste à les restaurer et les mettre en valeur, pour redonner de l'âme à ce parc oublié.

Les chambres de verdure. Elles privilégient la rencontre : c'est un espace de quartier que l'on traverse aisément pour vivre un petit coin de nature en ville.

De petites salles vertes accessibles par les deux extrémités du jardin donnent sur le rue de Stalle. Nichées dans la verdure mais offrant en été un soleil complice, on y installe quelques chaises fixes et bancs confortables. On doit s'y sentir bien, en petits groupes favorisant une certaine intimité.
Cependant le regard traverse l'ensemble à travers l'allée qui va de salle en salle. De chaque espace la vue donne sur la rue de Stalle, protégée par un écran de vivaces colorées et d'arbustes. Deux échappées conduisent à la partie ancienne du jardin situé plus haut en créant de meilleures relations transversales dans le parc.

Objectifs de la de restauration du parc Raspail à Uccle.

  • Demeurer un jardin de proximité pour les habitants du quartier :
    accueillir les mamans et jeunes enfants dans des aires de jeux différenciant les âges pour mieux rencontrer les besoins de chacun ;
    diversifier les ambiances, les coins repos et les endroits calmes ;
    maintenir des traversées faciles pour inciter à la découverte du jardin.
  • Mieux faire comprendre l'intérêt patrimonial du site :
    faciliter la compréhension de ce qui fut une maison et un jardin XIXe avec des éléments architecturaux particuliers - fabrique, belvédère - et un intéressant petit plan d'eau au creux d'un vallon ;
    évoquer François Vincent Raspail que probablement peu de Bruxellois connaissent et donc redonner une mémoire au site...
    tout en gardant un esprit contemporain dans l'intervention proposée
  • Maintenir le plus possible d'éléments anciens bâtis
  • Rendre à l'espace le sens d'un jardin,
    où l'atmosphère incite à une attitude respectueuse des lieux.
 
 
top
 

Landscape Design partnership sprl / Bureau d'Etudes en Architecture de Jardins et de Paysage

Rue du Serpentin 33, B-1050 Bruxelles / t. +32 2 6723439 / f. +32 2 6753276 / e. bcapelle [at] landscapedesign.net